Imprimer cette page

Le Défi de Jack

=======================================================================

 

BRAVO

========================================================================

 

Etape 21! PARIS

 

Après une très très courte nuit, arrivée dans la forêt de Rambouillet où nous attendent plus de 150 personnes! Et pour moi le principal c’est de retrouver mon homme parmi la foule
Les 75km qui nous séparent des champs se font sur de jolies routes, si près de la capitale, c’est inespéré. 
L’arrivée sur les Champs Élysées est spectaculaire car nous prendrons toute la largeur des Champs avec nos vélos, ne laissant passer personne! 
Ça y est, on a bouclé la « Grande Boucle », on l’a fait! 

 

 

Etape 19! St Jean De Maurienne/TIGNES

 

Voici déjà la 2ème étape dans les Alpes. 
Nous débutons notre parcours à St Jean de Maurienne où la Mairie nous a préparé un accueil café. 
A peine élancés, nous grimpons déjà la côte de St André 3kl à plus de 6%, s’ensuit la montée d’Aussois 6km à 6,2% et là nous sommes accueillies par le comité de village: tapis rouge, arche et ravito bien sympa. A peine le temps d’une photo que déjà Mathieu relance la troupe! 
Ouf le premier tiers est derrière nous est c’était pas le plus beau en terme de parcours. 
Nous continuons sur le Col de la Madeleine, très joli, ceinturé de champs, 4,5km à 5,2%. Nous arrivons sur le plateau de Besane où l’école de Parapente nous accueille dans ses locaux pour notre pause de ... ah oui, déjà 14h! On sent bien que la fatigue s’installe dans l’équipe et qu’après l’étape d’hier, le corps sent arriver la fin de l’aventure et réclame son dû de sommeil. 
Mais bon! Pas encore le moment, il faut attaquer l’Iseran: 14km à 7,9%. C’est dur car c’est très chaud, nous avons à nouveau dépassé les 35 degrés. Le paysage reste très prairies vertes et de nombreuses cascades traversent la route. C’est une zone nature 2000 protégée. Il fait si chaud qu’à 3km du sommet, je ne résiste plus. Je dépose mon vélo et me rue sur une petite cascade pour me rafraîchir et tremper mon casque, ça m’aidera à gravir ce qui reste car on ne descend plus sous les 8%! 
La desce est dantesque, le vide impressionnant sur Val d’Isere. Mais c’est après que cela se corse. L’orage nous menace, la pluie a pris ses quartiers et la route est trempée. Le bitume est degeulasse, la pente se raidit et nous commençons à traverser des tunnels pas éclairés du tout. Je me retrouve esseulée, je ne vois plus grand chose et je ne suis plus non plus visible! Une voiture me frôle, je n’ai jamais eu aussi peur à vélo. C’en est trop, je pose pied à terre. Par chance le camion atelier arrive et le charge. Je ne pas risquer ma vie car j’ai encore beaucoup à faire, à voir et d’autres cols à gravir. 
On a qu’une seule vie, prenez soin de vous

====================================================

 

Etape 18! St Jean De EMBRUN/VALLOIRE

 

La voilà la fameuse étape, la plus longue. 
Départ de l’hôtel à vélo à 7h45 pour rejoindre le départ qui a lieu à 8h. 
Nous montons fissa les demoiselles coiffées qui révèlent de jolies vues sur le lac de Serre-Poçon. 
Barcelonnette, premier arrêt ravito et nous filons sur le Col de Vars 9,3km à 7,5km. 
La descente est sympa mais nous arrivons dans le creux de la vallée des Gorges du Guil. Il fait chaud et ça devient étouffant. 
Je vais vivre un moment très dur et arriver au Ravito de Arvieux, au pied de l’Isoard, déshydratée, en hypo et fatiguée! Heureusement au ravito, je me rue sur les fruits et un peu de solide salé. Une petite sieste de 5’ et je retrouve mon appoint pour attaquer l’Izoard. Il est majestueux et c’est dur mais beau 14km à 7,3%. Le ciel s’est assombri et quelques gouttes bienfaisantes nous arrosent, facilitant notre progression. 
La descente sur Briançon, je la ferai derrière une moto, top car le bruit de la moto occupe mon esprit et je suis les mêmes trajectoires, j’en profite, enfin! 
S’en suis un mur sur Briançon puis la route s’éloigne de la ville pour rejoindre le Col du Lautaret; pas chouette du tout car beaucoup trop de circulation. 
Mais ouf, le Galibier est fermé à la circulation et après un ravito où nous nous jetons affamées sur les restes de pain-fromage, on attaque la montée des 8 derniers km (en vrai depuis Briançon ce sont 25km à 5% de moyenne, les plus dures sont après le Lautaret). 
Je grimpe avec Michmic, il est déjà 19h, le vent se lève mais on ne lâchera rien! À 1km de l’arrivée, au refuge, l’ambiance est folle et ça nous booste pour affronter le der des der à grimper, Yes on y est! 
On se couvre, photo et moi je remonte au camion (impossible d’affronter une nouvelle descente), je descendrai avec Mika et j’en prends plein les yeux tellement c’est beau! 
Nous arrivons sur l’esplanade de Valloire pour ouvrir la voie, il y a 200 personnes pour nous accueillir, c’est génial! On s’en souviendra toute notre vie.Fin de la journée 21h, 1h d’avance sur l’horaire prévu! 
Nous logeons à l’auberge du d+ que nous rallions pour une fois à pied, ahhhhhh!
 
 
 

 

 

================================================================

 

Etape 17! Pont du Gard/GAP

 

Voilà une étape qui promet d’être belle! 
Et promesse tenue: nous arpentons en matinée de jolis coins bien connus, Orange, Vaizon la Romaine, Buis les Baronnies (jumelée avec Waimes BE). 
Mais la chaleur est restée étouffante, le staff réapprovisionné sans cesse en bidons d’eau qu’on ne cesse de se vider sur la tête. 
On file on file et déjà le col de la sentinelle approche. El Diablo nous accueille pour une photo avec la team tranquille Mimil! On prend un petit rythme sympa, on rigole, on chante, on dégoûte les autres (reste 6km alors qu’en vrai il en reste 3 - aha vengeance!). 
Franche rigolade lorsque nous croisons un petit groupe de gendarmes et qu’Alexia s’écrie « oh oui passez-vous les menottes qu’on doivent plus grimper »
Arrivée en haut du Col avec un accueil pain de campagne-fromage-cerises-tartes maisons préparé par la famille de Claire: un régal pour nos organismes affamés! 
Descente sur Gap où Femmes Solidaires nous accueille! 
Merci à Bernard qui nous a ouvert la route dans sa Skoda rouge floquée « Donnons des Elles au vélo » et merci aux motards. La journée a été bien animée, on roulait en sécurité et tout le monde savait qu’on arrivait 

 

 

 
 
 
 
 
 
=======================================================
 

Etape 16! NIMES/NIMES

 

Pouhhhhh j’avais jamais roulé dans un four... c’est fait  plus de 40 degrés sur le temps de midi, què calor! 
En plus Ofélie Tastavin alias Velofélie, m’avait prévenue que le tracé n’était pas exceptionnel et Laure qui m’en rajoute une couche « étape qui ne sert à rien puisqu’on revient au point de départ » - tout cela était malheureusement bien vrai! 
Donc on va quand même retenir quelques points positifs: 
- le flan d’anniversaire de Marine Pogeux 
- La baignade des filles dans la fontaine du rond point 
- La rencontre de Stéphane avec qui on a bien discuté 
Olé

=======================================================
 

Etape 15! LIMOUX/FOIX

 

Une nouvelle chasse aux cols dans les Pyrénées! 
Je n’étais jamais venue ici et c’est magnifique, les cols sont très nature et très vert, c’est tout ce que j’aime . 
On a commencé la journée à 8h avec quelques gouttes de pluie qui se sont rapidement dissipées, ouf! Nous avons filé sur une longue portion de ligne droite, pas mal pour de débuter la journée et nettoyer les jambes de la veille (et de la nuit affreuse, la pire depuis le début - 1 ancien centre de colo, volets qui claquent, cauchemar: on nous a piqué nos cuissards et nos gps, imaginez pas de sortie et pas de Strava. 
Le premier Col: Montségur 6,8km à 6% nous met en conditions. il fait déjà chaud, 35 degrés, faut gérer. 
Pause déjeuner au km 65 pour un bowl légumes-glucides et 1 morceau de chocolat, of course! 
Ensuite on file sur le second Col, mon chouchou depuis le début du Tour: Port de Lers 11,4km à 7%. Je l’ai apprécié car la route est étroite bordées de tirets blanc soulignant sa courbe. Le revêtement est extra. On serpente dans la nature qui est à portée de main et l’eau est partout. En haut nous attend 1 accordéoniste qui fera danser les filles pendant que d’autres profiteront de l’ombre d’1 auvent de camping car, merci les supporters! La descente est phénoménale, enfin une qui me plaît, pourcentage cool, verdure et eau et l’impression de s’envoler parmi les parapentistes qui apprécient visiblement le coin. 
On refile vers le Col suivant: Mur de Péguère 9,3km à 7,9% de moyenne mais surtout 3,5km entre 12 et 18%, l’enfer sous cette chaleur. Je gérerai tout du long pour un très beau résultat au final. Trop fière. 
Dernier Col: Prat d’Albis à Foix 11,8km à 6,9%, les pourcentages sont fort au début pour s’adoucir par la suite. La montée se fera dans le très grand calme. Un pur bonheur de contemplation sur la ville qui s’éloigne petit à petit. C’est une zone pastorale nature, la gendarmerie a bloqué tout accès aux véhicules. Ça veut dire qu’il faudra le redescendre en vélo. Oh zuuut. 
La journée s’achève en bas à Foix où nous attend notre resto. Nous sommes essorées comme des salades d’y avoir tant laissé de sueur . 
La job est faite, à nous la journée de repos!

 
=======================================================
 

Etape 14! TARBES/TOURMALET

 

Nouvelle étape de Montagne! 
Cette fois pas trop longue et avec un beau comité d’accueil! 
On se lance donc à l’assaut des routes des Pyrénées et c’est magnifique. 
Première pause après 34km pour avaler un petit truc en prévision du Col du Soulor qui nous attend dès le 60eme km: ascension de 12km à 7,9%, petite route sympa. 
Descente vers la pause dej que nous prendrons dans le jardin d’un local . 
L’après-midi nous filons vers le Tourmalet: 19km à 7,5% - la chaleur est étouffante, 35 degrés - La route est très fréquentée au début puis petit à petit la route se rétrécit et les rampes se dévoilent, bordées de caravanes. C’est juste impressionnant! 
Au final j’ai bien géré ma montée, c’est surtout la chaleur qui m’a gênée! 
Super contente, c’est fait !
 
 
=======================================================
 

Etape 13 ! Reconnaissance du parcours CLM avec les filles de la FDJ et de la

Trek Segafredo

 

Le parcours CLM servira aussi pour la Course by la Tour pour les filles qui l’emprunteront 4fois. 
En bref: un talus irrégulier à escalader puis à redescendre avant une belle portion de plat et une arrivée sur la place Verdun par un mur de 200m à 15%! 
Ça va chier!

 

=======================================================
 

Etape 12! Toulouse - Bagnères de Bigorre

 

Étape de montagne... qu’on atteint après 130km de faux plat montant. 
On file à belle allure sur les 110 ers km jusqu’à la pause dej. 
Ensuite nous reprenons souplement sur 20km afin d’arriver les jambes échauffées au premier col. 
Le Col de Peyresourde: 14km à 7,5% de moyenne. La route s’élance large à l’assaut de 2 petits villages. Ensuite la montée sera très verte, nature, on croise des troupeaux de vaches dont les cloches tintent. Les 3 derniers km se font en lacets bien visibles sur le flanc de la montagne. La vue est à couper le souffle! 
La descente est belle car le revêtement s’y prête. 
Notre peloton se reforme pour 15km jusqu’au bas de la vallée afin d’aller chercher le 2ème Col. 
La Hourquette d’Ancizan: 10 km à 7,9% de moyenne. 
La route est beaucoup plus sinueuse, granuleuse et moins régulière mais tout aussi nature. L’arrivé au sommet est libératrice, le job est fait! Une photo et déjà on redescend jusqu’à un troupeau de vaches  dans la plaine. 
Belle étape mais dommage de se farcir 130kl pour aller chercher les cols. Mais on les a trouvé!

======================================================================

 

ETAPE 11 ! ALBI/TOULOUSE

Enfin une vraie étape de plaine agréable. 
Nous passons par de jolis villages classés parmi les villages préférés des Français comme Cordes par exemple. 
La campagne est chaude et ensoleillée, les cigales chantent (il paraît même qu’il leur faut 25 degrés pour cela). 
Les routes sont vallonnées, sinueuses et s’enroulent sur la vitesse. 
On arrivera avec 1 heure d’avance sur l’horaire à tel point que même l’hôtel n’est pas prêt. 
On est gonflées à bloc pour la Montagne de demain 

=======================================================
 

REPOS

Jour de repos bien mérité après 10 jours de vélo! 
Petit déjeuner de roi pris sans précipitation. 
Gainage - yoga - massage au bord de l’étang. 
Dîner pris sous le tilleul et préparé par les filles. 
Sieste dans l’herbe ☺️ 
Cappuccino au centre d’Albi  
Visite et rencontre apéro à l’hôtel de la FDJ
Repas à la « Fourchette à Droite »

=======================================================
 

ETAPE 10 ! SAINT FLOUR/ALBI

Nouvelle étape de plaine. Ha ha avec 3000 D+ j’appelle pas ça plaine, mais bon! 
Autant le soir précédent j’étais tellement HS que j’aurais voulu mettre mon joker MAIS c’est pas « qui veut être millionnaire » ici; pas de joker, de 50/50 ou d’appel à 1 ami. 
Non, le matin tu rejoins les copines et tu montes sur ton vélo et c’est ce que j’ai fait. 
Et j’ai pris du plaisir sur cette sortie car les paysages étaient magnifiques! Il y avait bien qques grands axes un peu chiant (non parcours par les cyclistes en temps normal d’ailleurs) et c’était à nouveau aller chercher 200km mais c’était bien! 
Pas d’accueil spécifique aujourd’hui mais un staff au top comme d’habitude: ravito top, pause dej dans un petit parc de Onet le château, arrosage au pistolet à eau  
Du beau vallon à passer sur la vitesse, la traversée du plateau venteux de l’Aubrac... top! 
Arrivée à Albi, sur le pont qui traverse la ville en 2

=======================================================
 

ETAPE 9 ! ST ETIENNE/BRIOUDE

Étape vallonnée - je dis YEs mais c’était sans compter les premiers soucis qui allaient me faire subir cette étape. 
Je la commencerai avec 1 barre horizontale dans le haut du dos, apaisée par les mains expertes de Charlène (souci de vertèbres).
Ensuite la rudesse des côtes mettra mes genoux à mal tout au long de la journée. 
Le mur d’Arec, après les 30ers km, sérieusement, les ingénieurs des routes ont dû se plomber dans leurs calculs , il est infernal! 
Puis il y a eu une énorme côte non répertoriée et comme si c’était pas suffisant, en arrivant au pied de Brioude, on l’a contournée pour aller chercher 1 dernière côte crasse! 
Évidemment si on était pas passé par là, on aurait pas pu faire notre hilarante attaque de fourgon de Cantal (quand un camion de Cantal promotionnel se fait cerner par 13 cyclistes affamées , on finit avec 1 butin de 2 malheureux triangles). 
Merci tout spécial à DJ Bettina pour nous avoir emlenées en musique en haut du col de...???

=======================================================
 

ETAPE 8 ! MACON/ST ETIENNE 

Aujourd’hui étape vallonnée. Je m’en suis réjouie le matin mais après la pause, nous avons toutes confirmé qu’il s’agissait plutôt d’une étape de montagne. La plus dure de toutes depuis 5 ans selon les filles! 
Les montées sont cassse pattes, heureusement que les vues sont dégagées et le paysage magnifique! 
J’ai dû boire plus de 6 litres et j’avais encore soif fin de journée tellement la chaleur était étouffante! 
Mais pourquoi les organisateurs ont-ils opté pour tant d’étapes au delà de 200km????

=======================================================
 

ETAPE 7 ! BELFORT/CHALON SUR SAONE

Une nouvelle étape de plaine... quoi que... 
La première moitié sera très vallonnée au final, assez joli. Mais nous avons toutes les jambes très lourdes car la montagne a laissé des traces. C’est donc assez penible. Heureusement nous sommes accueillies à Chazot par le comité village avec du gâteau de ménage. 
Pause de midi dans un champs sympa après toutes les vallons. 
Nous repartons l’après-midi avec l’escorte de nos 3 motards pour 100km de platitude lassante. Les jambes se régénèrent bizarrement. Par chance nous traversons le Jura (Arbois, Arc et Senans,...) où je suis déjà venue courir sur la Louis Pasteur. Ici les gens ont bien décoré et ça fait un peu télévision. 
Je termine les 2 dernières heures en luttant mentalement contre les signaux de douleur que m’envoie mon corps (nuque, pieds chauds...). 
Accueil final à Mâcon par femmes solidaires 

=======================================================
 
ETAPE6 ! MULHOUSE/PLANCHE DES BELLES FILLES
 
1ère étape de Montagne! 
« La montagne ça vous gagne » - c’est vrai ce slogan, c’est une étape magnifique. 
On enchaînera 6 cols: 
Le Markstein monté en groupe pour s’échauffer, 
Le grand Ballon court et joli 
Le Hundsruck 
Le col des croix petit - sympa - descente géniale 
Le Ballon d’Alsace extra mais monté après la pause dej du coup fallait gérer pour eviter la remontée du ballon  
Le col des Chevrères 3,5km bien piquant (11% moyenne et gros gros passage à 17-18). 
On terminera la journée par La Planche des Belles Filles. Après cet enchaînement sur la journée, je me lance seule à son assaut en communion avec la nature. J’avance au rythme des battements de mon cœur, le gazouilli des oiseaux, le bruissement des feuilles dans les arbres, le clapotis de l’eau qui coule de la montagne, mon ombre sur la route... jusqu’à voir la 1ère rampe à 20%, je la gravis.. en force, déjà. Le panorama là haut est magnifique mais déjà la 2ème rampe arrive à plus de 24% sur une portion Gravel. impossible de me mettre en danseuse et ma cassette 11/30 est insuffisante, je le sens mais je donnerai tout pour arriver tout là-haut, accueillie par le staff et les copines déjà arrivées. 
Une victoire sur moi-même malgré la souffrance. 
Je l’ai fait!
 
=======================================================
 

ETAPE 5 ! St Dié/COLMAR

Ah une étape accidentée! Départ de St Dié des Vosges avec 200 personnes! Ils sont cyclistes ces vosgiens! 
1er col de Saales et les habitants nous attendaient en haut avec des drapeaux jaunes! 
Traversée du Bas-Rhin en 3 groupes avec des motards pour nous ouvrir les routes. 
Pause déjeuner à l’hospice enfin dans leur jardin
Accueil à Riquewihr par le maire et au crémant. 
Enchaînement de 3 petits cols sympas sur l’après-midi en passant par le château du Haut Koenigsburg, Ribeauvillé,... la route des vins... sans le vin
Définitivement ma plus belle étape depuis le départ

 
=======================================================
 

ETAPE 4 ! REIMS/NANCY

Étape de plaine - je comprends pourquoi les coureurs semblent s’ennuyer sur ce genre d’étape, il y avait des champs de blé, des champs de blé,... ah oui et des champs de blé! - mortel pour la posture - Mais...ah ah... accueil au 70eme km avec du Champagne, ravito buffet du staff à la mairie d’Erize St Dizier et.... arrivée à Nancy en peloton de 100 Cyclos, traversée par la voie rapide comme les pros et accueil par le maire dans la salle carrée de la mairie sur la place Stanislas

 
=======================================================
 
ETAPE 3 ! BINCHE/EPERNAY
 
Passage en France après 10km. Malheureusement la pluie nous accompagnera jusqu’à la 1ère pause à 70km. Mouillée jusqu’aux os, nous avons été super bien accueillies à Bucilly avec de la tarte au maroilles! La pluie cessera dès le 85eme et les longues routes plates bordées de blé s’enchaînent en vitesse. Le 3ème tiers se corsera avec l’enchaînement de quelques côtes crasses bordées de vignes! Arrivée au sommet d’Epernay, et c’est pas peu dire!
 
 
 
=======================================================
 
ETAPE 2 ! CLM/BRUXELLES
 
 
Impossible de rallier le tracé du CLM en peloton pour raison de sécurité! Du coup tracé préparé par Florent pour un décrassage - Petit comité d’accueil aujourd’hui et soleil toujours au top
 
======================================================
 

ETAPE 1 ! MOLENBEEK/BRUXELLES 

 

Étape plate hormis le mur de Gramont et le Bosberg dont les pavés ne sont pas aussi coriaces que chez nous - et j’ai roulé avec Juliett Elliott - super météo - Brussels cycling Team pour nous emmener à la ligne d’arrivée - ravito chez Ju...

 

 

=======================================================
 
Le Défi de Jacqueline
Notre groupe de 13 féminines partira pour réaliser l’entiereté des étapes du tour de France 1 jour avant les pros. Il ne s’agit pas d’un format course car aucune de nous n’est pro. Nous sommes juste 13 passionnées de vélo (et un peu fêlées) qui militons pour la mixité dans le cyclisme (vous conviendrez avec nous qu’il y a vraiment trop peu de femmes qui roulent avec un vélo de course) et pour l’organisation d’un tour de France dame pro (pourquoi n’ont-elles pas droit à la plus belle course à étapes?).
Parmi les missions qui me sont confiées, je dois relayer le projet un maximum en Belgique afin d’assurer sa visibilité. Et je dois faire en sorte d’inviter un maximum de personnes à venir rouler avec nous sur une étape voire même un morceau d’etape pour certains. 
Notre départ aura donc lieu le vendredi 5 juillet à Bruxelles. 
Dimanche 7 aura lieu l’etape Binche-Epernay, 214 km, accidenté. Ce serait effectivement cool de vous avoir avec nous en masse pour passer la frontière <img class="CToWUd" src="https://mail.google.com/mail/e/1f609" alt="
 
 
 
================================================================
 
 
Vous êtes tous cordialement invités à venir rouler avec nous, que ce soit sur une étape belge ou sur une étape française pendant vos vacances.
Et ça me ferait super plaisir d'avoir un maximum de cyclistes belges avec nous. Faut qu'on leur montre aux françaises qu'il y a du niveau ici :-)
 
Une plateforme d’inscription est désormais ouverte pour les cyclistes femmes et hommes souhaitant nous rejoindre : https://www.donnonsdeselles.net/inscriptions

 

Dossier de Presse https://drive.google.com/file/d/0B3cteNnIhVn9a3VTT0tqMDNyODQteHFseTFTZTFJbXNmSHpF/view?usp=sharing

 

Suivez, Aimez, partagez sur Facebook

https://www.facebook.com/DonnonsdesellesauveloJ1

Suivez nous sur Twitter

Desellesauvelo @desELLESauVELO -

https://twitter.com/desELLESauVELO

Suivez nous sur Instagram

@donnonsdesellesauvelo

=============================================================

 

Previous page: Programme 2019